DEI‑France

Défense des Enfants - International / section France

DEI-France est la branche française de l’ONG "Défense des enfants-international". Elle veille à l’application par notre pays de ses engagements internationaux au titre de la Convention internationale de droits de l'enfant (CIDE) et de ses protocoles additionnels.

La Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE)

Extrait de l'exposition "Des droits de l'homme aux droits de l'enfant"
Extrait de l'exposition "Des droits de l'homme aux droits de l'enfant"
La Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, plus souvent appelée Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), est un traité de droit international adopté à l’unanimité par l’assemblée générale de l’ONU le 20 novembre 1989, dans le but de reconnaître et d’assurer les droits humains applicables à tous les enfants de leur naissance à leurs 18 ans, en tenant compte de leurs spécificités. Trois protocoles facultatifs viennent compléter cette convention.

Le suivi régulier de l’application de la Convention et des protocoles facultatifs ratifiés par chaque Etat partie est assuré par le Comité des droits de l’enfant placé auprès du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme.

Le mouvement "Défense des Enfants - International" (DEI) : 40 ans d'engagement au service des enfants !

Le mouvement "Défense des Enfants - International" (DEI) est une organisation non gouvernementale créée en 1979, pendant l'Année Internationale de l'Enfant pour soutenir les États manifestant leur volonté de donner à l’enfant un statut juridique protecteur de droits fondamentaux.

L’année 1979 est proclamée par les Nations Unies « Année internationale de l’enfant ». Elle marque une prise de conscience mondiale avec la constitution d’un groupe de travail au sein de la Commission des Droits de l’homme animée par la Pologne pour rédiger une Convention internationale des droits de l’enfant.

Le 20 novembre 1989, la Convention internationale des droits de l’enfant est adoptée à l’unanimité par l’Assemblée générale des Nations unies . En 54 articles, elle énonce les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels de l’enfant. Les droits sont universels et indivisibles pour tous les enfants du monde.

Le développement par les communautés au Sénégal: Des jeunes filles transmettent aux villageois  leur connaissance des droits de l'enfant
Le développement par les communautés au Sénégal: Des jeunes filles transmettent aux villageois  leur connaissance des droits de l'enfant

Le 2 septembre 1990, elle devient un traité international, après sa ratification par 20 États qui marque son entrée en vigueur. À ce jour, la Convention internationale des droits de l’enfant a été ratifiée par 194 États. Les États-Unis sont le seuls pays au monde à l’avoir signée sans la ratifier.

Depuis son adoption par l’ONU en 1989, la CIDE s’est dotée de trois nouveaux textes dits « protocoles additionnels ».
  • Le premier, le 17 juin 1999, pour lutter contre la vente, la prostitution, la pornographie des enfants.
  • Le deuxième, le 25 mai 2000, pour lutter contre l’enrôlement des enfants dans les conflits armés.
  • Le troisième, le 19 décembre 2011, ratifié par la France en 2016, pour saisir le Comité des droits de l’enfant de plaintes individuelles concernant les violations les plus graves et restées sans aboutissement devant les tribunaux français.
Le Comité des droits de l’enfant de l’ONU disposera de l’ensemble du dossier judiciaire et pourra demander à l’État des compléments d’information ou diligenter une enquête sur place. Sans condamner l’État, car il n’est pas une Cour de justice, le Comité lui fera des recommandations et veillera à leur application.

Aujourd’hui, DEI est un mouvement international réunissant une soixantaine de sections nationales sur tous les continents. Il est présent en Amérique du nord et du sud, en Afrique, en Asie, en Europe, en Australie. Partenaire indispensable à la promotion et à la protection des droits des enfants les plus vulnérables, il veille à la mise en œuvre de la Convention internationale des droits de l’enfant dans les États où il est implanté .

Il veille particulièrement sur les enfants privés de liberté afin de s’assurer que sont garantis leurs droits fondamentaux à la prévention et à l’éducation .
Visiter le site de "Defence for Children International"

DEI‑France: la section France de "Défense des Enfants - International" : 20 ans d'engagement au service des enfants !


DEI-France est la section Française de l’ONG "Défense des enfants - international", à l’initiative de la rédaction de la Convention internationale des droits de l’enfant, adoptée par l’ONU en 1989 et ratifiée à ce jour par 193 États. Les actions que nous menons depuis bientôt 20 ans, pour faire évoluer nos lois, nos politiques et nos pratiques envers les enfants, visent à un meilleur respect effectif de l’ensemble des droits sur tout le territoire. DEI  co-coordonne le collectif «Agir ensemble pour les droits de l’enfant», est en lien avec les institutions françaises, le Défenseur des droits et le Comité des droits de l’enfant de l’ONU. Elle participe régulièrement à des enquêtes internationales ou à des projets Européens pour mieux faire connaître la situation de certains enfants en vue de l'améliorer. Son ambition est de favoriser l’éducation aux droits humains et à la citoyenneté mondiale des jeunes mais aussi des adultes, pour construire une société respectueuse des droits de l’homme. Membre du réseau Educadroit, DEI-France participe au projet du Défenseur des droits : sensibiliser aux valeurs essentielles des droits et réfléchir à leur place dans la démocratie.

Les missions de DEI-France

Créée en en 1998, ses missions sont:
Semaine des droits de l'enfant d'Alès : animation au centre social Raïa en mars 2018
Semaine des droits de l'enfant d'Alès : animation au centre social Raïa en mars 2018
Faire connaître et promouvoir les droits de l’enfant en tant que droits de l’homme auprès de tout public : enfants, jeunes, parents, professionnels, militants associatifs...
DEI-France à Genève lors du  cinquième examen de la France par le Comité des droits de l'enfant
DEI-France à Genève lors du  cinquième examen de la France par le Comité des droits de l'enfant
Veiller à l’application des droits de l’enfant et des recommandations -faites à la France tous les 5 ans- par le Comité des droits de l’enfant de l’ONU.
Favoriser la citoyenneté et la participation des enfants et des jeunes à la défense des droits humains.