12e forum européen sur les droits de l’enfant - Premiers résultats de l'enquête Europe Kids Want

12e forum européen sur les droits de l’enfant - Premiers résultats de l'enquête Europe Kids Want


DEI France a eu le plaisir de participer au 12ème forum européen sur les droits de l'enfant qui se tenait à Bruxelles le 2 et 3 avril 2019.


La présentation des premiers résultats de l'enquête européenne Europe Kids Want (Les enfants d'Europe veulent) menée conjointement par UNICEF et le réseau européen Eurochild a sans doute été l'un des moments forts de la conférence.

 

Rappelons brièvement que la question de la participation des jeunes aux instances démocratiques nationales et européennes est un enjeu de taille car 18 % de la population européenne a moins de 18 ans, parmi eux 25 millions sont menacés par des situations de pauvreté.

 

Les politiques d’austérité et l’augmentation des inégalités pèsent lourdement sur le futur de la jeunesse européenne. Les enfants et les jeunes sont concernés au premier chef par les décisions prises sur leur présent et leur avenir au niveau national et international, d’où le besoin de mettre en œuvre le droit à la participation des enfants de façon plus radicale.

 

Lors de leurs présentations pendant le forum, les jeunes participants à l’enquête ont ainsi évoqué les récentes "Marches pour  le climat" et leurs droits à exiger que l’on cesse la dévastation des ressources naturelles. Dans le public, Benoit Van Keirsbilck, le représentant de DEI-Belgique, a par ailleurs signalé l’impact politique que ces manifestations lancées par les jeunes ont déjà eu sur les élections législatives fédérales en Belgique (26 mai prochain). Il a fait remarquer que si au départ le sujet de l’écologie était complètement absent des débats, grâce à la mobilisation juvénile tous les partis ont été obligés de se positionner sur le sujet.

 

Ensuite, Shundelle Leming, Lieke Hermans et Luchija Brajkovic, jeunes adolescentes participant à l’étude Europe Kids Want ont abordé les premières trouvailles du sondage où il apparaît que les trois principales préoccupations des jeunes européens sont : la difficulté à se faire des amis, le changement climatique et leur santé mentale, avec la recrudescence de phénomènes comme le burn-out et l’apparition des pensées suicidaires.

 

Lieke Hermans a ainsi interpellé le public sur le sujet de l’augmentation du nombre de suicides, afin que ce phénomène soit considéré une urgence au niveau européen. Elle a expliqué que 21% des jeunes ayant donné leur avis considèrent qu’ils n’ont pas assez d’amis ou de membres de leur famille pour les soutenir face à des situations inquiétantes telles que le harcèlement en ligne.

 

De façon plus générale, 90 % des jeunes considèrent qu’ils sont entendus dans le cadre familial mais que leurs avis n’est jamais pris en compte dans des sujets qui les concernent.

 

Il est encore temps pour participer à cette enquête inédite dont la date butoir a été prolongée au 30 juin 2019. Les enfants de tous les âges sont conviés à donner leur avis dans leur langue de prédilection parmi les 25 langues disponibles. N’hésitez pas à faire circuler ce lien dans votre entourage : http://bit.ly/EuropeKidsWant