Journée"Droits de l'enfant" avec Repairs75! et DEI-France à la fondation Grancher : rencontre entre les services d"accueil familial de Chartres et de Vierzon

Journée"Droits de l'enfant" avec Repairs75! et DEI-France à la fondation Grancher : rencontre  entre les services d"accueil familial de Chartres et de Vierzon

"C'était bien les droits de l'enfant , à Vierzon ! " : parole d'une jeune participante

15 jours après l'évènement Morvan des 25, 26 et 27 avril, qui a réunis 73 personnes, dont plus de 40 enfants venus de 4 services de placement familial,  les jeunes de Chartres ont retrouvé les jeunes de Vierzon.
Une véritable journée de plaisir partagé, dû au bel accueil de tous les participant.e.s-enfants et adultes-de Vierzon, et  à la vitalité de la petite troupe des  "Copil'hôtes", âgés de 12 à 18 ans, créateurs du spectacle, "Le meilleur est à venir"  dirigée par Tony d'Almeida ". Parce qu'ils connaissent  bien l'expo "Des droits de l'homme aux droits de l'enfant", et parce qu'ils sont joueurs,  ils l'ont co-animé  en choisissant chacun leurs panneaux préférés. Et en témoignant à multiples reprises de l'importance pour eux d'exercer leurs droits. Leur droit à l'information en organisant des débats, avec des intervenants extérieurs, sur tous les sujets qui les concernent, en matière d'éducation, de culture, de santé, de développement.  Leur  droit à l'expression et à la participation,  en choisissant pour certains d'être assisté d'un avocat,  pour être sécurisé et  pleinement entendu du juge des enfants, lors de l'audience annuelle chez le magistrat, dont les décisions sont capitales pour leur avenir. Leur droit à l'expression et à la participation encore, en étant une réelle instance de "conseil de vie sociale" au sein du service de placement familial, pour tout ce qui concerne l'organisation de leur vie d'enfant. Ils ont pu témoigner de la force  qu'ils s'apportent les uns aux autres. Une solidarité qui les fait  grandir en intelligence et en humanité, résumée par leur propre formule : "Quand on pense à nous, on pense à vous !"
Une expérimentation qu'ils sont prêts à transmettre pour aider d'autres à construire la leur. Et, pourquoi pas, pour créer ensuite un  réseau d'échange, de mutualisation, de participation au débat public, comme le font les sortants de l'ASE, avec le réseau des Adepape, dont est venu leur parler Léo, président de Repairs! 75.