"Les enfants placés donnent de la voix" : première représentation publique de récits d'enfants placés

"Les enfants placés donnent de la voix" : première représentation publique de récits d'enfants placés

Donner de la voix publiquement sur le placement en annonçant qu'on est soi- même un enfant placé est une aventure inédite à ce jour et qui a su rencontrer son public.

La salle des fêtes d'Alligny en Morvan était pleine ce samedi 27 avril 2019; 130 personnes venues  au rendez vous pour accueillir cette première représentation publique des enfants placés !
Si le placement parle au Morvan, c'est qu'il est inscrit en profondeur dans son histoire.   Rares encore sont  les familles  de la région, qui   n'ont pas eu un parent, un grand parent placé, qui n'ont pas été frère ou soeur de lait d'un "placé", qui ne sont pas marié avec un "placé". A elle seule , la petite Avallon avait  3 agences de placement : la Seine , la Seine et Oise , la Seine et Marne. Chacune comptant dans sa période la plus faste, jusqu'à 2000 enfants en charge.
Pourtant l'histoire de ce placement massif ne s'est pas faite. L'idée attachée à la personne qu'il valait mieux oublier ou ne pas en parler, s'est transmise au territoire. Bien sûr, il existe des témoignages individuels, le musée en est lui même porteur, mais rien en proportion de l'ampleur collective du phénomène.
Un  tabou que comprennent bien les jeunes d'aujourd'hui qui  disent rarement qu'ils vivent en famille d'accueil, par crainte d'être jugé ou que l'on juge leurs parents. La veille, à Montceau-les-Mines, après la représentation, pendant l'échange avec Geneviève Avenard,  Défenseure des enfants, une jeune de 14 ans très émue a pris le micro pour dire : "Maintenant, je n'aurai  plus peur de dire que je suis placée !"
L'expression artistique permet cela : oser dire qui on est pour transformer l'épreuve en force de vie.